ACTIF VTC

ACTIF VTC
Association de Chauffeurs de Transport Indépendants de France
Téléchargez le communiqué de presse : Cliquez ICI

Représentants

Nous ACTIF VTC, sommes les représentants des VTC, nous sommes des chefs d’entreprises et les portes paroles des acteurs majeurs de notre profession : les chauffeurs.
La FFTPR ne peut pas parler en notre nom, elle représente les
entreprises d’intermédiaires, qui pour certaines, organisent et développent le transport illégal, l’optimisation fiscale et le salariat déguisé.
Nous ne pouvons pas accepter que notre secteur d’activité soit sacrifié pour satisfaire le lobby d’opérateurs économiques qui ne créent pas de véritables emplois, mais au contraire souhaitent paupériser l’ensemble de nos entreprises et précariser la situation des chauffeurs !

Précarité

La précarité de nos entreprises est élevée, dans une situation
économique difficile, où des apporteurs d’affaires se font une concurrence sur des prix toujours plus bas.
Notre chiffre d’affaires a subi une nette diminution, rendant nos conditions de travail de chauffeurs VTC alarmantes. Nous subissons les contraintes réglementaires, fiscales et sociales que ces intermédiaires n’assument pas.
La croissance dans notre secteur d’activité est aujourd’hui stoppée après plusieurs années. Le seuil limite de véhicules est franchi, il y a une saturation de l’offre.
Nous souhaitons dorénavant pérenniser notre activité et nos
investissements.

Professionnels

Nous, les chauffeurs VTC, voulons conserver une qualité de service qui a fait venir à nous les clients.
Nous sommes contre sa dégradation par la chute des tarifs et par
l’ouverture sans contrôle à la profession, demandée par les
intermédiaires. L’examen pour l’obtention de la carte VTC doit être équivalent ou supérieur à celui des taxis.
La concurrence des particuliers, sous couvert d’un prétendu covoiturage sans réglementation est inacceptable. La carte professionnelle doit être obligatoire dans le transport de personnes.

Emploi

Les patrons des applications et leurs actionnaires ont un business plan de croissance qui repose sur la précarité des chauffeurs tous indépendants, car nous rappelons qu’aucun chauffeur n’est salarié par ces sociétés.
Ces sociétés d’intermédiaires ont besoin sans cesse de nouveaux
chauffeurs qui vont tomber dans le piège qui leur est tendu.
Les chômeurs non qualifiés, sont­-ils une main­ d’œuvre à exploiter en dessous des minimums sociaux ?
Aucune de ces sociétés d’intermédiaires ne proposent d’emploi de salarié à ses chauffeurs, alors qu’elles nous forcent à travailler toujours plus, certaines avec des clauses contractuelles abusives, Il faut rappeler que la subordination est un élément de requalification en salariat.
De plus, elles annoncent que nous, les chauffeurs indépendants, qu’elles appellent “leurs partenaires”, soutenons leurs démarches alors que nous sommes au bord de la faillite par leurs fautes !
Une publicité mensongère, un contrat abusif et du salariat déguisé, voilà le modèle économique des intermédiaires du transport de personnes !

Sécurité

Notre sécurité et celle de nos clients est aujourd’hui menacée par un nombre d’heures de conduite trop élevé, conséquence d’une rentabilité en baisse et par des commissions de plus de 20% de notre chiffre d’affaires, prélevées par les applications,
Les réglementations devant garantir un juste équilibre ne sont pas respectées par les plateformes technologiques, forçant les chauffeurs tous indépendants à travailler aux marges de la loi.
En encourageant la maraude électronique, elles ont conscience que juridiquement elles sont faibles et dans une illégalité aujourd’hui dangereuse,
L’absence d’une convention collective dans le transport de personnes est une lacune qu’il faut combler.

C’est pourquoi, ACTIF VTC en tant que représentant des chauffeurs VTC, demande aux autorités de remettre les applications à leur juste place en les obligeant à assumer leurs responsabilités !